Défaite pas très nette face à Brooklyn !

Après une victoire complète face au Jazz, meilleure équipe de la ligue, les Clippers recevaient des Nets privés de leur arme offensive la plus létale : KD. Pourtant, jamais les hommes de Tyronn Lue n’auront su dominer un duo Kyrie-Harden beaucoup trop chaud. Retour sur une défaite frustrante, qui se joue dans les dernières secondes.

Source : Clippers.com

LE CONTEXTE DU MATCH

Les Clippers se présentent enfin au complet face aux Nets en ce 21 février. Après avoir subi les absences successives de Beverley, Kawhi, Paul George, Batum et Kennard, les angelinos retrouvaient la santé et les terrains ensemble cette nuit, malgré une limitation de minutes attendue pour PG13. Les hommes de Ty Lue sortent d’une victoire extrêmement probante face à la meilleure équipe actuelle de la ligue, le Jazz, et cherchent à confirmer les bonnes sensations du moment avec le retour des leaders en forme! Le 5 aligné par Ty Lue est classique avec Beverley/George/Kawhi/Batum et Ibaka pour débuter.

Du côté New Yorkais, c’est un homme, et pas des moindres, qui manque à l’appel. Durantula est out pour un petit bobo à la cuisse et il n’y a personne pour s’en plaindre dans la cité des anges. On se rappelle que le trio infernal des Nets avait fait très mal aux angelinos il y a quelques semaines, en inscrivant 90 points, rien que ça. Il n’empêche que même sans leur meilleur scoreur, il faut les prendre ces Nets, parce que Kyrie Irving et James Harden, à défendre c’est pas cadeau non plus… D’autant plus que les hommes de Steve Nash terminent un road trip dans la conférence pacifique qu’ils ont jusqu’ici manoeuvré royalement. Warriors, Kings, Suns, Lakers… tous passés à la casserole ! Le soleil californien réussit bien aux coéquipiers du meilleur passeur de la ligue qu’est Harden, les soldats de l’autre franchise de LA sont prévenus… Nash aligne Harden/Irving/Bruce Brown/Joe Harris/Jeff Green pour démarrer le match.

1ERE MI-TEMPS

On l’avait dit mais ils n’ont pas voulu écouter, les Clippers sont punis en début de match par l’infernal duo des Nets Irving/Harden. Le premier nommé inscrit les premiers points de la rencontre, mais Kawhi ne se laisse pas impressionner et fait parler la poudre de loin pour lui répondre. Les 2 équipes se rendent globalement coup pour coup dans les premières minutes et James Harden se contente de gérer le jeu calmement. Vient alors l’idée de génie à notre cher Patoche national de commettre une grossière faute sur le barbu en transition. Les 2 joueurs s’accrochent, échangent quelques mots doux et viennent même à se pousser. Étonnamment, la friction entre les ex-Rockets n’occasionnent aucune technique ni flagrante. On prend : un peu de dureté dans cette ligue de plus en plus soft ne fait pas de mal avouons-le. Il n’empêche qu’il fallait pas réveiller la bête. Parce que c’est à partir de ce moment que le show Harden va commencer, et il n’est pas prêt de s’arrêter…

Kawhi, lui en bon cyborg, ne se laisse pas émouvoir par cet accrochage et enquille les paniers : il comptabilise 8 des 10 premiers points de son équipe. De l’autre côté, ô miracle, Joe Harris est maladroit à 3 points, mais malheureusement pas Irving, qui permet à Brooklyn de rester au contact. Premier temps-mort de la partie et les Clippers mènent 12-10 après 6mn de jeu.

La sortie de temps-mort est excellente avec un joli système orchestré par Kawhi et PG, qui amène un trey de Beverley. Harden répond illico en pénétration sur la possession qui suit. Kawhi continue son show à 3-points mais Harden répond encore, avec son spécial step back derrière l’arc, tout en filoche. PG allume à son tour et l’adresse extérieure superbe des Clippers leur permet de rester en tête, avec un 5/6 à 3 points !

Lue en profite pour faire entrer Lou et Zubac pour la 1ère fois du match. Harden continue son chantier en l’absence de Kyrie, parti se reposer, avec 13 points dans le 1er quart temps, tous inscrits depuis l’altercation avec Beverley. Le show du backcourt des Nets porte ses fruits, les hommes en blanc posent un run de 8-1, les menant à un avantage de 1 point.

Irving et Harden ne s’arrêtent pas en si bon chemin et comptabilisent 25 des 28 premiers points des Nets en sortie de temps-mort. Les Clipps stoppent l’hémorragie grâce à Zubac, bien trouvé à l’intérieur par Morris. Les californiens ferment le quart temps par un run de leur cru, 8-0 sous l’impulsion de Leonard encore à 3 points et Mann, qui vient gratter un rebond offensif avec son énergie coutumière et plante une banderille également à 3 points sur la tête de Dede Jordan. Le monstre à 2 têtes des Nets est infernal, mais un homme se dresse, tressé et sans stress, et permet aux Clippers de mener 30-28 à la fin de ce premier quart-temps.

Source : Sportsnet

Le 2ème quart temps débute avec PG, de retour aux affaires qui score sur Harden. Shamet n’a pas perdu les bonnes habitudes de maçon acquises chez les Clippers l’année dernière et envoie allègrement chaque ballon qu’il touche en brique infamante, merci Shamgoat ! PG en profite pour garder le rythme et fait parler la poudre à mi distance. Temps-mort Nets après seulement 1mn30 dans le quart temps : 34-28 LA.

Les Nets réagissent immédiatement avec 5 points consécutifs, Harden à la baguette. Ce dernier devient carrément inarrêtable avec 19 points déjà et du caviar distribué à gogo pour Dede Jordan, qui se goinfre sous l’arceau. La défense intérieure est inexistante, les Clippers se font détruire sur pick and roll avec Jordan qui n’en finit plus de balancer des patates en alley-oop avec ses potos. La défense devient infecte de manière globale chez les Clippers et l’écart se crée en faveur des Nets. 50-42 pour les joueurs de la grosse pomme, temps-mort demandé par Tyronne Lue avec 4mn à jouer dans la 1ère mi temps : alerte, faut se bouger. Les angelinos se sont révélés tout bonnement incapables de contenir Harden et Irving, qui s’amusent comme des petits fous. Les lectures et gestion des écrans adverses sont médiocres et les maestros d’en face en profitent plus qu’assez.

Les 2 équipes se rendent coup pour coup en fin de mi-temps et les Nets bouclent la 1ère période avec une avance de 7 points : 58-51. Une défense décevante et une attaque méconnaissable du côté de la bande à Kawhi ne leur permettent pas de prétendre à mieux. Très peu de shoots ouverts, la balle circule peu et mal, un banc avec un impact offensif inexistant… il va falloir retrouver les marqueurs de ce début de saison s’ils veulent espérer un peu plus dans la rencontre. Dans les points qui sont à régler par Lue et son staff à la mi-temps figurent en bonne place la défense intérieure. À lui seul, DeAndre Jordan a outscoré les Clippers 8-6 dans la peinture dans le 2ème quart temps. Sur la mi temps les Clippers encaissent un 32-14 dans ce domaine. Inacceptable.

Source : Essentially Sports

2EME MI-TEMPS

Le jeu reprend sans Luwawu-Cabarrot, out pour le reste du match pour une blessure subie lors du début de 2eme quart-temps. Bon signe pour les Clippers là encore, puisque les Nets tournaient sur une rotation avec seulement 8 joueurs en première mi temps, les voilà encore plus courts pour le reste du match.

Paul George inscrit les premiers points californiens de la mi temps, et récidive à 3 points sur la possession qui suit, mais les Nets répliquent à chaque fois. Les Clippers continuent à proposer un néant collectif offensivement et se mettent à perdre des ballons bêtement, offrant ainsi des transitions faciles aux Nets et, humiliation suprême, l’opportunité à Kyrie de claquer un gros dunk à 2 mains, seul face au panier (j’ai su que le match tournait mal à ce moment là perso).

+11 Nets et temps-mort demandé par Lue et son staff après 3mn de jeu. Petite réaction enclenchée en sortie de temps-mort avec 5 points consécutifs pour LA, les rebonds offensifs face à un Jeff Green trop petit dans la raquette nous donnent de quoi rattraper les échecs aux shoots initiaux. On retrouve également un semblant d’intensité en défense, et voilà que PG13 en transition nous ramène à 4 points. Le répit est de courte durée, car les Nets redressent la barre assez vite pour stabiliser l’écart autour de 6 points. 77-71 avec 4mn27 à jouer dans le 3eme quart temps. Toujours en attente de solution pour ralentir Harden et Irving.

Ramesse plante un trey contesté en sortie de temps-mort, le type est carrément pénible. Le pompon, c’est Bruce Brown qui le sort de son chapeau. Le gars a plus envie de jouer que toute l’équipe des Clippers réunie et leur fait l’amour sans préliminaire sur des coupes backdoor ou sur les rebonds off qu’il vient chercher sur la tête de ses opposants et qu’il convertit immédiatement en 2 points. On commence à se dire que ça commence sérieusement à sentir la matière fécale. Les Nets continuent à faire déjouer les Clipps, qui n’y sont décidément pas. Temps-mort avec 1mn48 à jouer et un retard de 9 points. Le quart-temps se termine sur une avance de 10 points en faveur de Brooklyn : 89-79 pour les hommes de Nash.

Les coéquipiers du Barbudo entament le 4ème quart temps tambour battant et accentuent leur avance, qui passe à 15 points, et aucune révolte n’a l’air de se préparer côté Voiliers, le navire sombre… Mais heureusement, il y a une petite lumière au bout du tunnel nommée Landry Shamet, qui redonne un peu d’espoir à des Clippers moribonds ! L’ex pensionnaire de la cité des anges salope proprement tous les ballons qu’il touche et PG, décidément toujours lui ramène l’équipe à 6 points grâce à un joli trey, suivi d’une offrande à Zubac, qui n’a plus qu’à écraser le ballon dans la marmite. Un peu d’orgueil et d’intensité, on y croyait plus! Nash prend immédiatement un temps mort, 96-90 avec quasi 7mn à jouer dans la rencontre.

Après une superbe série de matchs où on le retrouvait tel qu’on le connaissait, Lou Williams retombe dans ses affreux travers de début de saison, 1/9 au shoot, des pertes de balle et un impact digne de celui d’une huître. Match à oublier pour le « Underground Goat » jusqu’ici. Pendant ce temps, ce cher Dede Jordan se retrouve une 2ème jeunesse et décide de se caler un petit revenge game tiens donc. Résultat, il s’amuse à dégommer tout ce qui passe devant ses grosses pattes en sortie de temps mort et écoeure les pauvres Clippers qui osent s’approcher de son fief près du cercle. Dans le domaine de l’écoeurant, les 2 monstres de la ligne arrière new yorkaise en remettent sur la table. 2 shoots ultra bien défendus et contestés par les Clippers font filoche, il y a de quoi frustrer tout un peuple…

Source : Clippers.com

George, lui, en a assez vu : il enfile son armure de preux chevalier et s’en va combattre pour toute l’équipe. Hyper agressif, il permet à tout l’effectif Clippers d’y croire encore, réduit l’écart à 7 points, puis 4 avec un énorme 3 points ! En feu, il porte l’équipe sur ses épaules et rassure par rapport à sa santé, seulement 1 match après son retour. 3 minutes à jouer et 4 points d’écart, inespéré, tendu : bref, on prend tout ce qui vient côté Clippers. Les hommes de Lue défendent enfin avec hargne et combativité mais Irving profite d’une chute de PG sur un rebond défensif pour récupérer la balle et servir Harris sous le panier. +6 Nets. Temps-mort Clippers,.105-99 et 3 minutes à jouer.

Beverley, quasi-fantomatique jusque là, décide de sortir de sa boîte (crânienne malheureusement) et complète son match merdique par une faute offensive, en posant un écran de bourrin, en mouvement sur Jeff Green, et lui démonte l’épaule par la même occasion. Moche, alors qu’on pouvait revenir à 3 points sur un trey ou un and-one. Cerise sur le sundae, Ty Lue décide de se joindre à la fête et challenge le call des arbitres ! Résultat, un temps-mort de perdu, en même temps que le ballon. Triste et stupide. On aperçoit également Paul George qui file sur le banc, pour respecter sa limitation de minutes, parfait, c’est vrai que c’est pas un moment où on a besoin de lui pour gagner ce fichu match…

Irving marque un panier dont il a le secret sur la possession qui suit, mais Kawhi réplique par une pénétration tout en puissance, suivi de 2 lancers francs obtenus dans le même registre. 4 points d’écart, on peut y croire. Ce diable des Ardennes barbu vient chercher des lancers francs sur Morris mais rate les 2 ! 4 points d’écart toujours et 1mn30 à jouer. Un tel cadeau de Ramesse ça ne se refuse pas, et Lou envoie un énorme 3 points dans le corner gauche qui ramène les Clippers à moins 2 ! Sacré Lou… Derrière, Irving ne parvient pas à scorer et Kawhi en mode boss de fin de jeu vidéo, va chercher 2 lancers francs sur Jordan, qu’il convertit. Egalité !

Temps-mort Nets avec 28.6s à jouer, on salit nos caleçons proprement les enfants… Irving manque le trey en sortie de temps-mort, mais DEDE JORDAN, tel un majestueux pélican, fend Morris en 2 sur le rebond et envoie un putback d’à peu près 20 mètres directement dans le panier (non, j’exagère pas, promis), SWISH. Improbable, mais on joue small-ball avec Morris poste 5, alors Lue donne le bâton pour se faire battre.

2 points d’avance pour Brooklyn, dernier temps-mort Clippers, 11 secondes à jouer… Kawhi prend le ballon dans ses énormes mains, enclenche un premier pas bulldozer, passe l’épaule devant Harden et file au panier ! Wait, coup de sifflet ?!! Le cyborg a effectivement écarté un poil son bras pour dégager le passage sur Harden en montant au panier, envoyant ce dernier approximativement jusqu’au Pacifique (non, il a pas exagéré le contact, non). C’EST LE MOMENT DE CHALLENGER ! C’est là que vous entendez le bruit du buzzer de questions pour un champion, quand Mireille donne une mauvaise réponse. Vous l’avez ? Ben voilà, on a gaspillé notre challenge sur la stupide faute de Patoche tout à l’heure. Pas de challenge, perte de balle, lancers donnés à Harden, qui ne les loupe pas, match plié.

On est frustrés, mais qu’on se le dise, on méritait pas de le gagner : défaite 112-110 face à de superbes Nets diminués, mais bien tranchants comme il faut. Harden nous a bien sali avec 37pts/11 rebonds/7 passes, épaulé par Irving et ses 28pts/4 rebonds/8 passes. Côté Clippers Paul George a carrément assuré avec 34pts/6 rebonds et 7 passes, Kawhi a fait du solide, 29pts/13 rebonds/3 passes. Et c’est tout…

Source : The Athletic

CONCLUSION

Malgré un beau baroud d’honneur trop tardif, les Clippers s’inclinent logiquement au vu des lacunes affichées sur ce match. Trop de laxisme en défense sur les joueurs clés adverses, pas de fluidité offensive, trop de jeu en un contre un. Les Clippers ont voulu jouer un jeu qui n’est pas le leur cette saison, et ils ont perdu, logiquement… réaction attendue mardi contre de dangereux Wizards, qu’il ne faudra pas prendre à la légère !

Une réflexion sur “Défaite pas très nette face à Brooklyn !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s